La Rencontre

    Tout les oppose : Leur mode de vie, leur origine, leur physique, leur univers, Leur âge, et pourtant... Le destin est libre !

    Mâ’me Janine et Billy-Berclau vont se rencontrer... À l’arrêt du Bus !


    Spectacle Théâtral-musico-burlesque où se mêlent intimement le rire, la musique, les émotions, et deux vies !

    Un spectacle tout public (à partir de 6 ans) qui parle de tolérance, des différences, mais aussi de rencontre et d'échange.

« Mâ’me Janine »

    À mi-chemin entre Carmen Cru et     Madeleine     Proust, têtue avec un caractère bien trempé … et un gros cœur !

« Billy-Berclau »

    Brave gars du Nord avec son accent typique qui est resté scotché aux années 60.

    C’est « Ch’Rocky des corons » tout est prétexte au Rock n’Roll même si son « bon fond » l’amène à rendre service sur d’autres musiques.

Durée 1 heure
2 personnages
Possibilité d’autonomie technique (jusqu’à 200 personnes)
Espace scénique : 6m x 4m

Le Pourquoi du spectacle :

    Il y a, dans la vie des artistes, des personnages qui nous marquent, auxquels on s’attache !

    Quand un spectacle se termine, après 4 ou 13 ans sur la route, on range les costumes et on quitte les personnages !

    À regret parfois !

    Mais il faut bien passer à autre chose !

    Il ne reste qu’un souvenir de moments partagés ! Des impressions de manque ! Nous avons habité ces personnages un certain temps et on regrette parfois la liberté de ton qu’ils avaient !

    Parfois, au hasard d’un événement particulier, on ressort le costume et on les retrouve comme des amis, des parts de nous ! Puis on les re-range, on les oublie, un peu, une nouvelle fois !

    Et quand l’envie de les faire revivre est trop forte, On les fait revivre, dans d’autres situations !

    C’est ce qui nous est arrivé avec « Mâ’me Janine » (2000 2013) et « Billy-Berclau » (2004 2007). On les aimait bien et les gens nous en parle encore ! Ils ne s’étaient jamais rencontrés et on a trouvé ça dommage !

    Il a fallu remédier à ça !

    Et ça ne devrait pas être triste !

Leurs vies dans les gazettes avant « la rencontre »

 

 

 

Mâ’me Janine

 

« Hey, J’y ai mon ménage à terminer, moi ! » C’est avec son accent savoyard que Mâ’me Janine a envahi la scène.... Une vieille femme de ménage qui n’a pas sa langue dans sa poche !.... Guy LEBAS (Condé sur Vesgre)

 

 

 

« Pour le plus grand bonheur des têtes blondes, voici « Mâ’me Janine » au théâtre de la traverse. Mâ’me Janine est un personnage très important pour les enfants qui découvrent la société avec sa tendance à rejeter tout ce qui ne lui ressemble pas. Mâ’me Janine est quelqu’un de drôle. Dans un spectacle qui sautille entre la chanson et le théâtre, elle remet chaque individu à sa place. Cela ne va pas de soi... Au bout du compte il s’agit bien de savoir qui fait quoi.... Ne faut-il pas comprendre que si chacun possède ses caractéristiques, il n’en est pas pour autant fermé à d’autres sortes, d’autres genres, d’autres couleurs ? Pr G (La traverse, Genève 10/10/01)

 

 

 

« ...Une truculente Mâ’me Janine  aussi bonne chanteuse et musicienne que ménagère, ... Pendant plus d’une heure, les enfants seront tombés véritablement sous le charme... »  (Festival Tango, Swing et bretelles. Monceau les mines)

 

 

 

« Mâ’me Janine, le trublion de la chanson. Comment faire du « Kulturel » quand la femme de ménage s’invite à la fête ? « Mâ’me Janine, le grain de sable vedette de la Compagnie la Gueudaine a démontré samedi, avec sa gouaille, son allure toute cassée et ses accoutrements que ne renieraient pas les célèbres « vamps » que la musique est un fil conducteur pour les générations.... (11/11/05 Bonneville)

 

 

 

« En épluchant sa pomme, elle a fait un Gugusse dessus ! » Alicia (4 ans) et Mélodie (6 ans) en témoignent, Mâ’me Janine sait faire rire les enfants. Être théâtrale, c’est son métier, et la névrosée de la serpillière le fait avec un sérieux désopilant. Qu’elle râpe (ses légumes)ou qu’elle « rappe » (le Hip Hop), elle récolte éclats de rire et tonnerres d’applaudissements d’une salle de théâtre comble. Et comblée, à en rendre jalouse notre Madeleine Proust régionale... » Jean Frederic SURGEY (Festival des mômes Montbeliard L’est républicain)

 

 

 

« ...Et lorsqu’arrive Mâ’me Janine (Gribouille SORTON), femme de ménage perclue de rhumatisme, c’est du délire... Après s’être « fait belle » (encore un moment de fou rire), notre agent de surface s’inclut dans un répertoire très éclectique. Chansons françaises, Rock, Blues (Mâ’me Janine dit « Blusse »), tout y passe pour la plus grande joie des spectateurs auditeurs.... André TIRARD (DL Les Echelles)

 

 

 

« … Soudain, apparue de derrière la scène, une drôle de bonne femme, fichu sur la tête, arc boutée, postérieur proéminent, poussant devant elle un aspirateur, c’était Mâ’me Janine ... Mâ’me Janine est là et personne ne lui fera changer d’idée. Changement d’ambiance, c’est un fou rire général. Après bien des péripéties, Mâ’me Janine délaissait enfin son aspirateur et se mettait à son tour à chantonner timidement, pour commencer, puis prenant de l’assurance et face au succès grandissant, elle se prenait au jeu et s’éclatait sur scène, entraînant l’hilarité générale. À force de gesticuler dans tous les sens à chanter du Blues, elle s’arrêta, fatiguée. … Quant à la fin, épuisée mais heureuse, elle décida de quitter la scène, Enfants et parents, pouffant de rire et attendris, lui firent une ovation, alors, elle remit ça jusqu’à épuisement final. » JM Berthod (courant d’art, Montagny, DL 18/02/2004)

 

 

 

« … Une femme de ménage munie de son aspirateur et d’une verve incontrôlable interrompt la répétition de deux rockers. Elle joue avec eux, et finit par leur appendre la chansons française, la vraie, celle d’autrefois.... » Serge LECLERC (DL rencontre du Guidou, Sciez)

 

 

 

Billy Berclau 

 

« Billy-Berclau et Philomène partagent leur histoire avec le public... Un mélange de théâtre et chansons qui fait participer le public... » Maurice MELQUIOT (Val Cenis, DL Juillet 2004)

 

 

 

« ...Les adeptes des sixties n’étaient pas en reste, la Cie La Gueudaine, avec Billy-Berclau et Philomène, a offert les rengaines les plus célèbres toujours ancrées dans nos mémoires. Il y en avait pour tous les goûts ! Dans une ambiance chaleureuse, sonorités amusantes et farces en tout genre ont rythmé cette première journée de festivités. Après un démarrage aussi éclatant, on attend les autres réjouissances à venir » Hakima BONEMOURA (Festival au Bonheur des Mômes, DL du 13/08/04)

 

 

 

« Billy, brave gars du nord avec son accent typique, est resté scotché aux années 60. Pour ce « Rocky des corons », tout est prétexte au Rock’N’Roll.... L’essentiel des dialogues consiste en des adaptations de de chansons sur des paroles originales ou ré-inventées.... Tonique, décalé, tendre,burlesque, plein de refrains restés dans les mémoires, ce spectacle tout public est une autre façon de fêter les 50 ans du Rock’N’Roll » H.B (Festival au Bonheur des Mômes, DL du 26/08/04)

 

 

 

« … Les années sixties bien interprétées par Billy et Philomène qui donnèrent une ambiance musicale très interactive. » Jean Pierre BLANCRI (Festival au Bonheur des Mômes, DL Août 04)

 

 

 

« A la fois tendre et burlesque » (le télégramme de Brest)

 

 

 

« pendant une bonne partie de la soirée, le nordistes Billy-Berclau de la compagnie La « Gueudaine » a arpenté les quais du port de commerce à la recherche de la baraque à frite perdue » (Les Jeudis du port 2005 le télégramme de Brest)

 

 

 

« Samedi après Midi, Billy-Berclau (la banane de Dick Rivers avec 20 cm en plus) et sa compagne Philomène parcouraient les rues avec leur ‘voiture-lit’ sonorisée, leurs sketches et de la musique. Pourquoi ce choix hors des scénographies classiques ? Pour l’excellente idée de montrer ainsi un ‘théâtre pour tous’, accessible et multiforme ». Bernard Alexandre  (2éme festival de théâtre des pays de Savoie La roche sur Foron Le Messager 10/11/2005)

 

 

 

« Quand Gribouille SORTON et Bernard LEHOUCQ, alias Philomène et Billy-Berclau, partent en vacances, cela se voit et surtout, ça s’entend. Impossible de les manquer, puisqu’ils ont du créer quelques bouchons dans la cité. Un spectacle burlesque, tonique, décalé, tendre aussi bien que musical que théâtral... (2éme festival de théâtre des pays de Savoie La roche sur Foron DL)

 

 

 

« Une tranche de vie comique, burlesque et décalée ! (DL 17/09/2006)

 

Cie

LA GUEUDAINE

 

 

 

Les Prés du Villard

73340

BELLECOMBE EN BAUGES

04 79 63 84 99

 

lagueudaine@yahoo.fr